5 juin 2016

L'heure est grave ! Sauvons le "Ettekeis".


untitledsqsfgg
J'étais très optimiste lors de mon post il y a peu au sujet du Fromage de Bruxelles, le fameux Ettekeis, quand je disais qu'il avait encore de belles années devant lui entre les bonnes mains des frères Vander Gucht de St Pieters Leeuw.
Grand fût naturellement mon étonnement, et après aussi grande ma déception, en lisant mon article hebdomadaire préféré dans je journal 'Deze Week Te Brussel'. Chaque semaine Nick Trachet, y publie un article sur un produit où un plat et c'est toujours très très intéressant et instructif.
Depuis deux semaines ces articles traitent du même produit: du Ettekeis, le Fromage de Bruxelles. Mais cette fois, même si celà reste très instructif, le contenu est beaucoup moins plaisant à lire.
Mais où veut-il donc en venir, Mark?
Eh bien, la société Vander Gucht, le seul producteur industriel de Fromage de Bruxelles, n'existe plus. Comme ça, en une fois, pardi! Il semblerait que la boîte a du fermer ses portes (et vendre sa marque de fabrique) pour y construire des belles maisons dans cette ceinture autour de Bruxelles, fort prisée par les agences immobilières. Peut-être que l'Europe y est aussi pour beaucoup, avec ces règles de plus en plus strictes envers les petits producteurs, surtout lorsqu'il s'agit d'un produit aussi vivant que le fromage. Les Danois du fromage de Tilsit encourent également les conséquences de cette controlite européenne.
Vous allez me dire: 'mais ne t'inquitte pas, Mark, les produits se trouvent encore toujours dans les magasins Colruyt, Carrefour et Delhaize', 'les petits pots en plastique transparents sont toujours vendus'.
Oui, je sais, mais ce qui se trouve dans ces petits pots n'est plus du touts du Fromage de Bruxelles:
1. Il n'a plus d'odeur.
2. Il ne ressemble plus du tout à un Fromage de Bruxelles. Il n'y a pas de croûte jaune-brillante et tendre au dessus d'un centre bien blanc. A la place, du 'brol' (mot Bruxellois qui s'ignifie du n'importe quoi) mousseux qui avait l'air d'être mixé. Effectivement, sur le petit papier qui couvre le fromage était écrit: afin de vous donner un Fromage de Bruxelles qui est plus facile à tartiner, nous avons mélangé la croûte déjà mûre, avec le centre encore jeune. Quelle connerie, rendre un Fromage de Bruxelles tartinable. Est-ce-que l'on ferait celà avec un Camembert où un Brie?
3. L'adresse sur l'emballage, qui lui est resté tel quel, nous donne Rue de Charneux 32 à Herve!  Chez Herve Société!!!!! Etonant de dénaturer un tel produit lorsque l'on est tout de même un société qui prone l'artisanat! Philou, ne m'en veux pas, mais je suis très en colère contre Herve Société aujourd'hui.
4. Le Fromage de Bruxelles nouveaux est arrivé, et il n'a plus 0gr de matières grasses comme d'habitude, mais 5,5gr.
Il s'agit donc clairement de Fromage de Bruxelles à la Chinoise, du toc, du 'smeirigen bucht' comme on dit chez nous.
Nick Trachet, le journaliste qui m'a alerté avec son articile, a été cherché ce fameux fromage dans tous les coins de Bruxelles. Même à la Crèmerie de Linkebeek, magasin très réputé pour son bon fromage, situé au Marché au Grains à Bruxelles, il ne le trouva point. La dame ne le trouvait plus nulle part et était daccord avec le constat du Fromage de Bruxelles de Herve: nullissime. Enfin, il en trouvit à Laeken chez une fromagère, qui l'avait trouvé chez un petit producteur indépendant à Lubbeek (Vanderwegen). Ils en font depuis plusieures générations, et ne comptaient pas encore s'arrêter. Ils me rassurent. Deplus que selon leur dires, il resterait encore quelques artisans qui le produisen. Mais........POUR COMBIEN DE TEMPS ENCORE? Moi-même j'en ai trouvé aujourd'hui au Marché de Jette chez un fromager. Je ne sais pas d'où il vient, mais il avait tout d'un vrai Fromage de Bruxelles, l'odeur, la croûte, la forme (rectangulaire) et l'emballage. On est donc sauvé pour l'instant, mais je demande à tous les bruxellois qui lisent ce post, de vite vite en acheter (de vrai naturellement) et de faire une recette avec. Ce que je ne vais pas tarder à faire cette semaine.
Mais comme le dit si bien Nick Trachet: le meilleur endroit et le meilleur moment pour le manger, c'est au petit-déjeuner et assis. Et avec du café fort. Au petit-déjeuner, parce-que, dès que vous ouvrez le pâquet où la boîte, l'odeur est telle, que vous êtes immédiatemment réveillé. Assis, car il n'est pas facile de rester debout à côté de son parfum. Et ensuite avec du café, car toutes les autres boissons, excepté une bonne gueuze où à la limite une bonne kriek, n'existent pas à côté de ce fromage. Le vin goûte comme un jus de tabac et la bière normale comme du lait.
Nick Trachet a même été interviewé le Managing Director de Herve Société, afin de lui demander pour quelle raison ils ont changé la recette. Ce brave homme a du avouer qu'ils n'y arrivaient pas. Ce serrait selon lui l'Agence Fédérale pour la Sécurité Alimentaire qui empècherait la production à l'ancienne du produit. N'empêche, qu'alors on n'appelle plus celà Fromage de Bruxelles, car celà s'appelle concurrence déloyale. Nous devons don mettre toute notre espérance sur les petits producteurs locaux de Fromage de Bruxelles et les soutenir en achetant leurs produits.
Et a bientôt pour une nouvelle recette avec ce fromage.

Bav,

source:http://passion-cuisine.skynetblogs.be/archive/2008/02/17/l-heure-est-grave.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire